Transmettre vos valeurs

Comment sensibiliser nos enfants à l’écologie ?

A l’heure où le bilan sur le climat est des plus alarmant, beaucoup se questionnent. Comment laisser une planète en meilleure santé à nos enfants ? Comment les éduquer et les sensibiliser aux bonnes pratiques ? Comment faire de nos enfants des acteurs du changement  et des citoyens responsables ?

Voici un court article sur les quelque possibilités pour amener nos enfants à prendre conscience de leur place dans le monde et de leur impact sur la planète. Il s’agit simplement là de prendre conscience que l’écologie peut être enseignée tôt afin que l’enfant comprenne sa part de responsabilité dans le soin qu’il porte à la planète.

«  Le salut viendra de l’enfant car l’enfant est le créateur de l’homme et de la société. Il est doté d’un pouvoir intérieur qui peut nous guider vers un futur plus lumineux. »

Education pour un monde nouveau, Maria Montessori.

Ecologie avec les enfants quoi faire ?

Avant toute chose, nous sommes les premiers à influencer nos enfants. Nos actions et notre posture face à l’écologie joueront beaucoup sur son comportement à lui.

Aux alentours de 2 ans ½, 3 ans, lorsque l’enfant commence à pouvoir agir sur son environnement, l’idée est de lui faire comprendre sa place dans le tout qu’est l’environnement. Nous allons l’emmener à prendre conscience de son impact sur celui-ci et de notre responsabilité à tous dans ce fragile équilibre.

Il est riche pour un enfant de comprendre l’importance de la vie et son respect et cela commence par les plus petites choses. Plus les enfants apprendrons jeune à faire attention au monde qui les entoure, plus ils seront à même de respecter leurs semblables.

Le tri des déchets :

Composte, poubelle de recyclage et poubelle pour les déchets ménagers. Il ne s’agit pas uniquement de montrer à l’enfant que l’on trie les déchets il s’agit de lui expliquer la logique de cela et l’impact des déchets sur l’environnement.

  • Les déchets compostables peuvent resservir pour le jardin car ils sont organiques.
  • Les déchets recyclables permettent d’être réutilisés et transformés.
  • Les autres déchets doivent être produits en petites quantités afin d’éviter de trop en ensevelir ou en brûler.

Lorsque votre enfant est capable de bien comprendre, vous pouvez par exemple positionner sur les différentes poubelles des petits images de ce que l’on met dans chaque poubelle, ainsi il sera en mesure de le faire seul et d’apprendre au fur et à mesure le tri. De même on tâchera de lui enseigner qu’on ne laisse pas ses déchets par terre dans la nature. On peut même  leur apprendre le principe de « biodégradable ».

Vous serez impressionnés de voir à quel point les enfants aiment cela, dans l’une de mes classes j’avais organisé le recyclage et j’avais demandé aux enfants de rincer leurs contenants en plastique avant de les jeter à la poubelle de recyclage. Certes ce serait vous mentir de vous dire que je n’ai jamais trouvé une banane dans la poubelle de recyclage mais au fur et à mesure ils ont appris et le fait de rincer son contenant (qui peut sembler fastidieux pour certains adultes) est devenu une routine normale voir un plaisir.

Économiser l’eau et l’électricité :

Vous pouvez expliquer à vos enfants l’importance d’économiser l’eau, de fermer le robinet après s’être lavé les mains par exemple. Vous pouvez aussi installer un récipient pour récolter l’eau de pluie pour le jardin. Pour ce qui est de l’électricité, expliquez-leur régulièrement l’importance d’éteindre la lumière lorsqu’ils quittent une pièce ou d’éteindre tout type d’appareils électroniques après utilisation, etc.

Cuisiner :  la provenance des fruits et légumes

Au cours de ma carrière j’ai été impressionnée de voir à quel point les enfants n’étaient pas éduqués à la cuisine. Il s’agit là d’aider vos enfants à acquérir des notions particulières : connaître la provenance des légumes, comment ils poussent, leur saison, etc. On peut aussi expliquer aux enfants la provenance des autres aliments comme le riz, les pâtes, la viande, les poissons, etc. et l’impact de chaque chose sur l’environnementPar exemple si je veux manger des avocats en plein hiver il faut qu’ils voyagent, expliquer à l’enfant comment on les fait voyager, comment ils sont produits dans leur pays, l’impact de ce voyage sur l’environnement, etc. 

Pour les enfants qui savent lire montrer leur où trouver l’information de la provenance  des aliments dans votre magasin. On pourra aussi avoir dans la cuisine un petit affichage avec les fruits et légumes de saison que l’on changera chaque mois.

Cuisiner avec eux leur permettra d’acquérir un certain éveil aux choses comme par exemple fabriquer ensemble du pain. On peut expliquer à l’enfant d’où vient la farine, puis il observera de lui-même le processus de transformation des aliments. Pour les plus téméraires on pourra même faire des pâtes fraîches ! Oui, oui…

De quoi a-t-on vraiment besoin ?

Les déchets sont non seulement nos déchets domestiques mais proviennent aussi de la surconsommation. Chaque chose neuve que j’achète et qui n’est pas faite dans un matériel recyclable devient un nouveau potentiel déchet. Nous pouvons donc sensibiliser nos enfants au minimalisme en leur apprenant à trier leurs jouets et vêtements en ne gardant que l’essentiel. On peut donner ce qu’on ne veut plus et pourquoi pas acheter d’occasion ce qu’on voudrait de neuf.

Jardin

Il s’agit là de développer chez l’enfant des notions de botanique, nous pouvons l’aider à reconnaître les plantes qu’il croise en les nommant. Par exemple lorsque vous vous promenez en forêt vous pouvez très bien décider de ramasser quelques feuilles de différentes formes puis chercher ensemble dans un livre ou sur internet le nom de cet arbre. Je vous invite aussi à apprendre aux enfants à nommer et reconnaître les plantes qui l’entourent comme un framboisier, un pommier, etc. Ainsi l’enfant sera plus sensibilisé à la nature, s’il comprend son nom et son utilité.

Pour lui apprendre le cycle de vie d’une plante, où la provenance d’un fruit ou d’un légume, trouvez un petit espace pour montrer à votre enfant comment faire pousser une plante. On va chercher à faire comprendre à l’enfant que la plante est en vie, qu’elle a des besoins pour survivre et qu’on va devoir l’aider. Que vous ayez une maison ou un appartement vous pouvez tout à fait adapter cela à échelle d’un jardin ou d’un bac sur un balcon.

Dans une classe ou dans votre salon vous pouvez par exemple faire germer une graine d’avocat. Pour cela je vous ai préparé une petite fiche à télécharger ici :

Expérience – avocatier

Sans titre 1

Vous pouvez appliquer cela à d’autres types de graines comme des graines de lin ou des lentilles que l’on peut faire germer chez soi. Gardez les graines humides et à température ambiante dans une assiette ou une passoire durant quelques jours et le tour est joué !

Lectures pour développer des notions de zoologie et de botanique :

Plus les enfants seront amenés à avoir des connaissances scientifiques de la nature et de l’environnement, plus ils y seront sensibles. Il existe pour cela de nombreux livres que vous pouvez vous procurez.

Liste de livres :

A partir de 1 ans

Ma Journée Verte : 10 choses que je peux faire chaque jour, Mélanie Walsh

A partir de 3 ans

Mes p’tites questions : l’écologie, Stépanie Ledu

J’observe la nature, Cécile Jugla

A partir de 6 ans

Mon guide nature, Anne Baudier

La nature en ville : mon cahier d’observation, François Lasserre

A partir de 9 ans

La nature : mon livre des questions-réponses, Katie Daynes

Les enfants sont très sensibles aux questions de « bien-être » et de « respect » je vous invite à leur expliquer autant que possible l’importance de leur place au sein de l’écosystème et les petits gestes qu’ils peuvent mettre en place pour l’aider à survivre. Même si ces activités peuvent être mises en place seulement à partir de 2 ans ½, 3 ans avant cela et tout au long de leur éducation n’oubliez pas que ce que vous transmettez à votre enfant il l’absorbe, si vous vous montrez respectueux de l’environnement alors il sera plus à même de l’être aussi.

« Il est important pour le bien-être physique et psychique de l’enfant de le faire communiquer avec les forces vives de la nature, de le mettre en contact avec la création. »

La méthode Montessori, Maria Montessori.

Respect environnement, équilibre de la vie et paix :

« L’enfant a ce pouvoir que l’on n’a pas, celui de bâtir l’homme lui-même. »

Maria Montessori

Votre enfant sera l’homme de demain, le monde que nous lui léguons aujourd’hui deviendra le sien et il aura son rôle à jouer à part entière dans celui-ci. Ce qu’il deviendra, son rapport au monde, sa capacité d’empathie sont donc à travailler dès aujourd’hui.

Un jour lorsque je me promenais avec des enfants lors d’une sortie une petite fourmi est passée parmi eux. Alors immédiatement l’un des enfants s’est mis à crier : « écrase la ! ». Ce fut alors pour nous l’occasion de discuter de cette vie et de son utilité dans l’équilibre de la planète, dès lors que ces quelques mots sont posés et que l’insecte est perçut non plus comme un nuisible mais comme un être vivant, le comportement des enfants change. 

Les enfants je le rappelle observent les adultes autour d’eux, il est vrai que lorsque nous trouvons un insecte dans notre cuisine par exemple nous avons rapidement envie de nous en débarrasser. Cependant j’aimerai attirer votre attention sur le message que nous passons aux enfants. Souhaitons nous leur inculquer le respect de toute vie ou alors la surpuissance de l’être humain sur la planète ? Volontairement je grossis les traits je l’avoue. Mais cela peut simplement passer par des petits détails.

Par exemple lorsque l’on voit une araignée dans la chambre de notre enfant et qu’il ne veut ABSOLUMENT pas dormir avec elle, au lieu de la tuer, montrons lui comment la placer dans une petite boite puis la mettre dehors.

Lorsque les enfants alors ont cette réaction de vouloir écraser le moindre insecte qu’il croise profitons-en pour leur expliquer l’importance de chaque petit être dans l’équilibre de la vie. Cela va de la plante, passe par la fourmi et nous inclut nous aussi.

Maria Montessori nous enseigne que l’apprentissage du respect passe par le respect de l’environnement dans lequel on évolue pour aller vers les hommes. Un enfant qui a tendance à faire attention à une plante ou à un insecte sera en mesure de faire preuve d’empathie envers l’un de ses pairs.  Si nous voulons prétendre à la paix et au respectl’apprentissage de l’écologie dès le plus jeune âge est important. Dès que votre enfant est en mesure de parler et de comprendre, faites lui expérimenter la nature et son équilibre, faites lui vivre dans le quotidien pour qu’il absorbe le bon comportement.

Inculquer le respect de soi mais aussi des autres et de toutes les choses autour de nous commence très tôt. Dès que votre enfant commence à marcher et à communiquer, invitez le à prendre part à l’entretient du monde qui l’entoure. Il en ressortira plus compréhensif et plus empathique et le monde ne pourra que bien s’en porter.

« Quand les enfants sont libres de se mouvoir dans la nature, leur force se révèle. Le poète sent la fascination d’un fin ruisseau surgissant entre les pierres ; le petit enfant le sent aussi ; il s’enthousiasme et rit, et veut s’arrêter pour le toucher de la main, comme pour le caresser. Personne que je sache, n’a aussi bien admiré le modeste insecte ou le parfum d’une petite herbe. »

Maria Montessori.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *